La police municipale doit disposer de nouveaux moyens

La police municipale doit rester par excellence une police de proximité et n’a pas vocation à remplacer la police nationale ou, pis, à lui faire concurrence : l’une et l’autre sont complémentaires. Dans ce cadre, pour être encore plus efficace au service de nos concitoyens, elle doit disposer de tous les moyens dans son domaine de compétence actuel, et seulement dans ce domaine.

Le Maire de Cagnes-sur-Mer, plus que le Sénateur des Alpes-Maritimes considère qu’il faut améliorer la coopération avec les forces nationales. Prenant l’exemple de la commune Cagnes où une nouvelle convention de coordination est en discussion, il faut cependant éviter qu’il y ait des transferts unilatéraux de charges au détriment des communes. Et, pour bien fixer cette nécessaire complémentarité, le Sénateur-Maire prendre, à nouveau, l’exemple concret de l’achat, par sa commune, d’un logiciel afin d’établir une cartographie avec la police nationale, pour nous entraider mutuellement et défendre l’intérêt général.

Enfin, Louis Nègre a rappelé la démarche volontariste de sécurité et de prévention de la délinquance qu’elle mène à Cagnes en définissant, puis en signant avec le Préfet des Alpes-Maritimes, le Procureur de la République, le Président du conseil général et le Directeur académique des services de l’Éducation nationale une stratégie territoriale de sécurité. La première dans les Alpes-Maritimes !




role des polices municipales