Télé : le diesel en débat sur Public Sénat

dieselSuite à l’annonce par l’organisation mondiale de la santé que les gaz d’échappement des moteurs diesels avaient été classés « cancérigènes certains » par le comité scientifique unanime, la chaîne TV public Sénat a organisé un débat avec Madame Francelyne Marano, professeure de toxicologie à l’Université Paris Diderot et membre du Haut Conseil de santé publique et Aline Archimbaud, sénatrice membre du groupe écologiste de Seine-Saint-Denis. et Louis Nègre.

Le sénateur Louis Nègre, Rapporteur du Grenelle 2, soulève depuis plusieurs années ce problème de santé publique la pollution atmosphérique notamment dans nos agglomérations entraîne la mort de 40 000 décès prématurés chaque année en France ce n’aient pas rien des progrès ont été accomplis ces dernières années mais ils sont insuffisants le sénateur préconisent que l’industrie française s’adapte à cette nouvelle donne en engageant une action vigoureuse en faveur de l’innovation des moteurs thermiques, la réorientation progressive du parc du véhicule léger vers une motorisation essence et une montée en puissance beaucoup plus volontariste des véhicules automobiles électriques.

Filière industrielle ferroviaire “ambition 2020″

constructions_ferroviaires-rail_constructionsLe Sénateur Louis Nègre, Président de la Fédération des Industries Ferroviaires a rendu au Ministre de l’Industrie son rapport final sur la stratégie globale de la filière ferroviaire à l’horizon 2020 le groupe de travail présidé par le sénateur comprenait l’ensemble des parties prenante. Il a proposé entre autres une organisation nettement plus structuré de la filière. Il vise également grâce à une ouverture des réseaux, des marchés et des coopérations industrielles beaucoup plus étendues, à consolider l’industrie ferroviaire française au troisième rang dans le monde faire de France devrait être en 2020 un outil efficace c’est reconnu sur la scène internationale. Si cet objectif est atteint, on peut estimer que la filière recrute 5 à 10 % d’effectifs supplémentaires et contribuera à améliorer significativement la balance du commerce extérieur dans ce domaine. Dans le projet défendu par Louis Nègre, 6 axes stratégiques regroupent 24 propositions opérationnelles :

1. Consolider et élargir le périmètre du Comité Stratégique de la Filière Ferroviaire (CS2F) ; renforcer son rôle de veille et d’information,

2. Dynamiser le marché national en le rendant plus compétitif ; offrir une visibilité à 5 ans sur l’ensemble de ses segments,

3. Renforcer les liens et les partenariats entre les acteurs de la filière,

4. Renforcer le positionnement des entreprises, et en particulier des PME et PMI, sur les marchés de l’Union Européenne et à l’international,

5. Renforcer la capacité et la stratégie de R&D et d’innovation partagées,

6. Développer l’attractivité du secteur ferroviaire ; développer les synergies études / formations / emplois.

Louis NEGRE se réjouit de l’excellent travail collectif réalisé par l’ensemble des acteurs de la filière industrielle ferroviaire (organisations syndicales de salariés, fédérations professionnelles, grandes entreprises du secteur, PME-PMI, clusters, pôles de compétitivité, opérateurs ferroviaires…), en partenariat avec le ministère de l’Industrie et le FSI, ainsi qu’avec le ministère des Transports. Il a conclu ainsi son propos : « Désormais, ce sont 24 grands chantiers d’avenir que nous devons mettre en œuvre entre acteurs de la filière et pouvoirs publics. Leur réalisation d’ici à 2020 permettra à notre pays de disposer d’une filière pérenne et solidaire, plus structurée, mieux organisée et consolidée dans son 3ème rang mondial ». Comme telle, la filière industrielle ferroviaire créera plusieurs milliers d’emplois directs et contribuera à améliorer la balance commerciale de la France de 1,5Md€.

« La feuille de route est tracée, et forts de cette véritable dynamique, nous allons maintenant tous nous engager dans sa réalisation. Ainsi les travaux de la filière devraient-ils, au moment opportun, conforter l’action du futur Fer de France, en particulier à l’international ».

Louis Nègre parraine le Cercle des collectivités Electromobiles

clePour contribuer au développement de la mobilité électrique dans les territoires, l’Association Avere-France vient de lancer le « Cercle Clé des Collectivités Electromobiles ». Il a pour objectif un partage d’expérience des collectivités déjà engagées dans la mobilité électrique et l’essaimage des bonnes pratiques auprès de collectivités désireuses de mettre en œuvre leur propres projets et souhaitant bénéficier de l’expérience des « pionnières ».

Au vu de ses compétences et de son expérience en la matière, Louis Nègre, rapporteur du Grenelle, a été désigné à l’unanimité Parrain de ce Cercle Clé. Il s’est félicité de cet échange d’expériences qui va aider les collectivités, d’autant qu’elles ont un rôle déterminant à jouer pour stimuler et accompagner ce mouvement, et pour répondre à la demande de l’opinion publique de plus en plus soucieuse des questions environnementales et sociétales.

Composé d’une vingtaine de villes et intercommunalités lauréates des Trophées des Villes électromobiles ainsi que des régions et départements adhérents de l’Avere-France, ce cercle a pour objectif de :

  • partager et analyser les expériences entre collectivités déjà engagées dans un processus d’électromobilité
  • dégager les bonnes pratiques et les essaimer auprès de collectivités porteuses de projets et souhaitant bénécifier de l’expérience, voire de l’expertise des pionnières
  • promouvoir l’ecomobilité comme un service d’intérêt général

Il fera régulièrement le point sur différents aspects généraux ou très spécifiques liés au développement des véhicules électriques et hybrides : infrastructures de charge, autopartage, livraison de marchandise, incitations locales à l’acquisition, cadre juridique des projets, modèles économiques, intermodalités, actions de sensibilisation auprès du public…

Les échanges permettront de constituer une véritable banque de données susceptible d’aider les collectivités à mettre en œuvre leurs propres projets. Ces travaux alimenteront les contenus du premier Congrès Annuel des Collectivités Electromobiles en décembre prochain  lors duquel seront remis les Trophées AVERE des Villes Electromobiles.

Alors que la mobilité électrique est au cœur de plusieurs enjeux d’envergure en raison des impératifs environnementaux et sociétaux qu’elle induit comme la qualité de l’air, la qualité de vie et la santé publique sans oublier les considérations économiques et géopolitiques. Il est, en effet, stratégiquement incontournable de nuancer notre dépendance au pétrole.

Contacts Avere-France