Meilleurs vœux 2012

voeux-senateur

Le Sénateur-Maire de Cagnes-sur-Mer vous présente
ses meilleurs vœux de santé, de bonheur
et de prospérité pour l’année 2012.

Louis Nègre présentera ses vœux aux Cagnois
le lundi 9 janvier 2012 à 18h30 au Casino de Jeux Terrazur
Avenue des Alpes à Cagnes-sur-Mer et serait heureux de vous y retrouver.

Oui à un service citoyen pour les mineurs délinquants

La question préalable sur la proposition de loi du Député des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, tendant à s’opposer  à cette initiative parlementaire déjà, adoptée par l’Assemblée nationale, était examinée par la Haute assemblée, ce 19 décembre. Le Sénateur Louis Nègre s’est une nouvelle fois opposé à la question préalable socialiste.  Déjà en première lecture, Louis Nègre avait vigoureusement  dénoncé cette attentisme et cette absence de volonté de la majorité socialiste du Sénat. Pour le Sénateur des Alpes-Maritimes, cette proposition visant à instaurer un service citoyen pour les mineurs délinquants est un  un texte fondateur, volontariste, pour une vraie politique d’action, concrète, efficace et d’application rapide. Alors que nos concitoyens, supporte de plus en plus mal, à juste raison, cette délinquance des mineurs, les élus de la République doivent  proposer des solutions constructives et non baisser les bras.

> lire l’intervention de Louis Nègre


PPL Eric CIOTTI par Communication06800

Non au droit de vote des étrangers

Les sénateurs ont examiné, jeudi 8 décembre, une proposition de loi présentée par la majorité sénatoriale de gauche,e, visant à accorder le droit de vote aux étrangers extra-communautaires aux élections locale. Cette initiative socialiste n’est pas anodine. Il s’agit en effet de renverser une tradition juridique et politique vieille de deux siècles qui conduit à réserver aux seuls Français l’exercice des droits politiques.

Le droit de vote et d’éligibilité aux élections politiques est indissociable de la citoyenneté et de la nationalité françaises. Ce droit est la plus haute manifestation de l’appartenance à une Nation. Et les ressortissants de l’Union européenne n’y font pas exception : si un Européen peut voter à certaines conditions en France, c’est parce qu’il dispose de la citoyenneté européenne, et qu’il y a réciprocité entre les États.

Pour obtenir le droit de vote, tout ressortissant étranger doit faire le choix de lier son destin à celui de la France et d’acquérir la nationalité.  Louis Nègre et l’ensemble du Groupe UMP ont voté contre ce texte.

L’initiative socialiste est, par ailleurs, un véritable déni de démocratie : exhumer une proposition de loi constitutionnelle, qui a plus de 10 ans, et tenter de la faire adopter alors qu’elle n’a pas été soumise à la représentation nationale actuelle traduit un dévoiement de nos institutions et un usage abusif des prérogatives parlementaires. Cette manœuvre, sur un sujet d’une telle importance, est symptomatique de la logique bassement politicienne de la nouvelle majorité sénatoriale de gauche. Le Sénateur Louis Nègre s’est exprimé depuis la tribune de la Haute Assemblée. en ces termes : ” si un étranger veut s’intégrer et partager nos valeurs et le destin de notre pays, il peut le faire sans qu’on prenne le risque pour autant, de créer une nation mosaïque et de favoriser ainsi, les communautarismes et les forces centripètes qui nous menacent. On peut se poser la question de savoir que cache réellement cette proposition de loi qui ressort périodiquement à la veille d’élections importantes, ce cadavre exquis constitutionnel, que vous n’avez pas pu, rappelez-vous, mettre en application en 1983, car déjà la société française s’y était vigoureusement opposée ? “.

> le discours du Sénateur Louis Nègre

> le discours de François Fillon, Premier Ministre

Amendes de stationnement : un système dépénalisé et centralisé est plus efficace

photo-avec-th-marianiLe Sénateur Louis Nègre a remis à Thierry Mariani,  Ministre chargé des Transports,  son rapport sur la dépénalisation et la décentralisation des amendes de stationnement.  Louis Nègre était, en effet, chargé d’une mission pour étudier tous les modes d’évolution possible du régime de stationnement sur voirie. En effet, le stationnement est un thème majeur des politiques de déplacement de nos collectivités locales car il influence l’aménagement des agglomérations ainsi que sur le flux des circulations. En ce sens, le rapport de Louis Nègre a tenté de trouver une solution, par le biais d’une analyse comparée des pays européens, en matière de stationnement. Dans son rapport, qui s’inspire notamment d’exemples étrangers (Grande-Bretagne, Espagne ou Belgique), Louis Nègre propose de transformer l’amende pénale qui sanctionne le stationnement irrégulier, en redevance administrative dont le montant serait fixé par la collectivité locale, qui en recevrait le produit. Il estime nécessaire de dépénaliser les infractions au stationnement payant sur voirie,  insuffisamment dissuasifs (en raison du trop faible écart entre le coût du stationnement et le montant de l’amende) et de remettre la charge de cette autorité aux collectivités locales. Louis Nègre suggère donc dans son rapport de simplifier le cadre juridique actuelle qui pénalise les collectivités locales .  En effet, elles ne pouvaient mettre librement en œuvre une politique globale et cohérente de la mobilité, adaptée aux spécificités de leur agglomération, ce qui nuisait à l’aménagement urbain et ce qui leur faisait perdre des recettes importantes. En ce sens, le rapport a suivi les recommandations du Grenelle de l’Environnement, selon lequel le stationnement a vocation à devenir un service public local, placé à la disposition du maire, gestionnaire du domaine public local, et non plus directement de l’État. « Le gouvernement reste attentif aux problématiques de stationnement qui constituent un enjeu essentiel des politiques de déplacement, d’aménagement des villes et de mobilité durable. Le travail de grande qualité qui m’a été remis aujourd’hui fera l’objet d’un examen interministériel pour déterminer les suites à donner aux propositions de Louis Nègre » a déclaré Thierry Mariani lors de la remise du rapport.

> le rapport du Sénateur




Louis Nègre : “Amendes de stationnement : un… par Groupeumpsenat