Christian Estrosi, Ministre chargé de l’Industrie inaugure Industria 2009 à Cagnes

sany5174Industria 2009 “La vitrine du savoir faire industriel” selon l’expression de l’organisateur de ce salon, Bernard Kleynhoff tient salon à l’hippodrome de la Côte d’Azur. Inauguré par le Ministre de l’Industrie, Christian Estrosi en présence du Maire de Cagnes-sur-Mer, Louis Nègre, ce forum réunit des industriels azuréens qui exposent ainsi  leurs compétences. L’occasion également de mieux connaître les perspectives de l’industrie azuréenne pour 2010. Le Ministre a profité de cet événement majeur pour présenter les Etats Généraux de l’Industrie qu’il vient de lancer.

Un forum accueilli par le Maire de Cagnes-sur-Mer, Louis Nègre.

 

 

> reportage photographique

Les élus des Alpes-Maritimes reçus au Sénat

cimg9705-2-2

Dans le cadre du 92ème Congrès des Maires de France, les Sénateurs des Alpes-Maritimes ont eu le plaisir de recevoir l’ensemble des élus du département (maires, adjoints, conseillers municipaux, conseillers généraux) au Palais du Luxembourg.

 

Messieurs HORTEFEUX, Ministre de l’Intérieur, FRANCO, Député européen,  GINESY Député, et  CIOTTI, Député et Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes, se sont associés à cette manifestation.

 

Les parlementaires ont profité de cette occasion pour leur faire visiter cette prestigieuse institution en les assurant de leur volonté d’accomplir la mission qui leur incombe, d’autant plus que la réforme des collectivités locales et celle de la taxe professionnelle doivent venir prochainement en discussion au Sénat, « Maison des collectivités locales ».

 

Cette réception s’est achevée par un repas dans les salons de la Présidence du Sénat dans une ambiance conviviale. Le Président Gérard LARCHER faisant l’honneur de venir saluer les élus des Alpes-Maritimes à l’issue de ce déjeuner républicain.

 

 

 

page_photo-nicolas-sarkozy” Je suis très heureux de vous accueillir ce matin au Palais de l’Élysée, avec les membres du Gouvernement et le Premier ministre qui portent à mes côtés la réforme territoriale.

 Selon les archives de la Présidence de la République, c’est donc la première fois qu’autant de maires sont réunis au Palais de l’Élysée. Des délégations spécifiques, comme les maires de la Guadeloupe en 1962, ou ceux de La Réunion en 1998, ainsi que l’Association des maires de France à de nombreuses reprises, ont été reçues au Palais de l’Elysée. Mais autant de maires, représentatifs de toutes les communes de France, grandes ou petites, urbaines ou rurales, du littoral ou de la montagn , c’est la première fois, même si on est loin bien sûr des deux grands banquets républicains de 1888 et 1900 que chacun a naturellement gardés en mémoire. Je me souviens, quand j’étais à l’école moi-même, je voyais dans les livres d’histoire la photo du grand banquet. 

Permettez-moi également de saluer parmi vous une très jeune femme, Mlle Alice TOURNEUR, qui a 16 ans, qui préside le conseil municipal des jeunes de sa commune, dans le département de la Somme. Elle n’aura pas toute sa vie 16 ans – je la préviens charitablement – et donc je veux la féliciter pour son engagement précoce. “

 

 

 

> lire la suite du discours de Nicolas Sarkozy, Président de la République

 

 

fillon_17_nov2009_congres_des_maires_afp” Mesdames et Messieurs les maires, Monsieur le président, cher Jacques PÉLISSARD, le respect et la vérité, Monsieur le maire de Paris, c’est ce qui justifie ma participation à cette nouvelle session annuelle de votre congrès. Il y a des questions, il y a des doutes, il y a des inquiétudes, il y a des critiques sur les réformes en cours et c’est mon rôle d’être parmi vous pour vous faire part de mes convictions et pour répondre aux questions légitimes que vous vous posez et je n’en esquiverai aucune.

La démocratie, c’est savoir s’expliquer, débattre et s’écouter. Je suis sûr que la plupart d’entre vous y sont fidèles. Et c’est la raison pour laquelle j’ai répondu à l’invitation de votre président. C’est aussi mon rôle de vous remercier pour les efforts communs réalisés tout au long de ces douze derniers mois face à la crise. L’année qui vient de s’écouler est une belle démonstration de ce que la France peut faire lorsqu’elle se mobilise et qu’elle se rassemble dans un monde en turbulence. Cette crise a nécessité des réponses massives, organisées à tous les échelons : mondial, européen, national et local. Il a fallu éviter la banqueroute des systèmes financiers, puis accompagner les entreprises face à la baisse des carnets de commande, aux problèmes de trésorerie et aux problèmes d’accès au financement bancaire. “

> lire la suite du discours de François Fillon, Premier Ministre

> le discours de Gérard Larcher, Président du Sénat

 

 

 Lire également

> le discours du Président de L’AMF Jacques Pellissard

 

Louis Nègre, élu Président de la Fédération des Industries Ferroviaires

dsc00780Succédant à Christian Philip, nommé recteur de l’académie de Montpellier,  Louis Nègre “est un spécialiste du transport”, a précisé à l’AFP Sandrine Cheminel, adjointe au délégué général de la FIF.
Premier Vice-Président du Groupement des autorités organisatrices de transport (Gart), co-président de l’association TDIE (transport développement intermodalité environnement) et rapporteur au Sénat de la loi “Grenelle II” portant sur les suites du Grenelle de l’environnement, Louis Nègre qui préside l’agence de déplacement et d’aménagement des Alpes-Maritimes,  Maire de Cagnes-sur-Mer depuis 1995 est également Premier V
ice-président de la Communauté urbaine Nice-Côte d’Azur aux côtés de Christian Estrosi. La FIF rassemble une cinquantaine d’entreprises et représente l’ensemble des activités de l’industrie ferroviaire, du matériel roulant à l’ingénierie en passant par les équipements ferroviaires, la voie, la signalisation, le design ou encore les essais (AFP du 03/11/2009).

La réforme des collectivités territoriales

Invité du 19/20 de France 3 Côte d’Azur,  le vendredi 30 octobre 2009, Louis Nègre s’est exprimé sur le projet de réforme des collectivités territoriales. Le Sénateur-Maire de Cagnes-sur-Mer qui a plaidé pour une plus grande simplicité et une plus grande efficacité des collectivités au service des Français, a défendu cette réforme ambitieuse de l’organisation territoriale. Ce projet présenté par le Ministre de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, Brice Hortefeux, a également pour objectif de renforcer la démocratie locale. Cette réforme, voulue par les Français, s’appuie sur une très large concertation menée par le Ministre de l’Intérieur et Alain Marleix, Secrétaire d’Etat à l’Intérieur et aux collectivités territoriales. Le Président de la République en a fixé le cap lors de son déplacement à Saint-Dizier, le 20 octobre 2009.