Péage urbain : l’amendement du Sénateur

L’amendement n° 901, présenté par M. Nègre, au nom de la commission de l’économie, est ainsi libellé :

Après l’article 22 ter, insérer un article additionnel ainsi rédigé :

Après la section XI du chapitre premier du titre III de la deuxième partie du livre premier du code général des impôts, il est inséré une section XI bis ainsi rédigée :

« Section XI bis : « Expérimentation des péages urbains

« Art. 1609 quater A. - I - Dans les agglomérations de plus de 300 000 habitants définies à l’article L. 221-2 du code de l’environnement et dotée d’un plan de déplacements urbains approuvé prévoyant la réalisation d’un transport collectif en site propre, une tarification des déplacements effectués au moyen de véhicules terrestres à moteur, dénommée « péage urbain », peut être instituée, à titre expérimental et à la demande de l’autorité organisatrice des transports urbains, pour limiter la circulation automobile et lutter contre la pollution et les nuisances environnementales.

« Le péage urbain peut être institué pour une durée de trois ans.

« Il est applicable aux véhicules qui franchissent les limites d’un périmètre géographique et/ou circulent sur des voies routières déterminées relevant de la compétence de la collectivité ou du groupement de collectivités concerné ou, le cas échéant, des autres autorités compétentes en matière de voirie et avec leur accord.

« Son montant est fixé par l’autorité organisatrice des transports urbains dans la limite d’un seuil défini par décret en Conseil d’État.

« Son produit est affecté à cette même autorité organisatrice des transports et il sert à financer les actions mentionnées au plan de déplacements urbains.

« II- Les collectivités ou groupements de collectivités intéressés établissent une étude d’impact préalable à charge et à décharge du projet de péage urbain et conduisent une concertation avec l’ensemble des parties concernées.

« À l’issue, ils adressent leurs projets d’expérimentation au ministre chargé des collectivités territoriales et au ministre chargé des transports en précisant les modalités d’évaluation de l’expérimentation.

« Le péage urbain ne peut être instauré qu’après la mise en place d’infrastructures et de services de transport collectif susceptibles d’accueillir le report de trafic lié à l’instauration du péage.

« Après avis de l’autorité compétente, les expérimentations visées au I sont autorisées par décret en Conseil d’État.

« III - Les collectivités ou groupements de collectivités qui mettent en œuvre une expérimentation sur le fondement du présent article élaborent, après chaque période de douze mois d’expérimentation, un rapport contenant les informations nécessaires à son évaluation et le transmettent au ministre chargé des collectivités territoriales et au ministre chargé des transports.

« Avant l’expiration de la durée fixée pour l’expérimentation, le Gouvernement transmet au Parlement un rapport d’évaluation portant sur les expérimentations mises en œuvre en application de la présente loi. »

> Ecoutez l’interview du Sénateur
dans l”émission “les Auditeurs ont la parole” sur RTL,
le mercredi 30 septembre 2009. - Cliquez ici

> Le Monde

> Libération

> TF1 - LCI

> Environnement-on-line

> La Croix

> Le Point

Oui ou non, peut-on croire à la voiture électrique ?

Louis Nègre invité au journal de Public Sénat, avec Jean Syrota, expert en Energies, pour débattre sur le thème des véhicules électriques - Cliquez à 20 mins pour visualiser l’intervention de Louis Nègre.

Examen du projet de loi Grenelle II

Discussion autour du projet de loi portant engagement national pour l’environnement dit Grenelle II.
Deux ans après le lancement du processus Grenelle, ce texte est la traduction concrète de la loi d’orientation Grenelle I, votée en juillet dernier.
Louis Nègre, Sénateur-Maire de Cagnes-sur-Mer, nommé rapporteur pour le Grenelle II, intervient dans la discussion générale, aux côtés de Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement Durable.

L’UMP 06 fait sa rentrée avec Xavier Bertrand

dsc01833

dsc01808

C’est à Auron que l’UMP départementale a fait sa rentrée politique, à l’invitation de son Président Christian Estrosi, Ministre chargé de l’Industrie, Maire de Nice.  En présence d’Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général,  des Parlementaires (Sénateurs, Député et le nouveau représentant au Parlement européen) et de très nombreux élus dsc01854locaux, Maires, conseillers généraux et régionaux, le Secrétaire général de l’UMP,  Xavier Bertrand, a rencontré les militants et donné la feuille de route de la rentrée.

  1. Hubert Falco, Secrétaire d’Etat à la Défense et Maire de Toulon était également présent à ce grand rassemblement départemental.